Spread the love
photo d'un tique sur le doigt d'un humain.

La tique est un acarien qui vit dans les bois et régions humides, sur les herbes hautes, les fougères et arbustes.
Elle n’est pas naturellement infectée, mais se contamine en suçant le sang d’animaux sauvages (sangliers, rongeurs, cervidés, bétail) infectés par la bactérie « la borréliose ».
C’est lors de la morsure par une tique infectée que se transmet la maladie appelée « la borréliose de Lyme » plus connue sous le nom de « maladie de Lyme ». La période la plus propice pour contracter la maladie se situe du printemps à l’automne, suite au réchauffement des zones humides tels que les bois.

Gestes de prévention lorsque vous partez en ballade dans la nature :

  • porter des vêtements clairs (il sera plus facile de repérer les tiques sur vous) recouvrant le corps au maximum : manches longues, pantalon rentré dans les chaussettes, casquette
  • porter des chaussures fermées
  • rester sur les sentiers lors de votre ballade et éviter les broussailles
  • il existe des produits répulsifs à diffuser sur la peau et les vêtements
  • examiner régulièrement les animaux de compagnie
  • tondre la pelouse régulièrement
  • vérifier qu’aucune tique ne se soit accrochée à vos vêtements, cheveux, derrière les oreilles, paupières … lors de la fin de votre ballade.
photo d'un tique qui à la tête rentré sous la peau

Symptômes :
C’est une maladie qui se soigne plutôt bien si elle est diagnostiquée suffisamment tôt … d’où l’intérêt de connaître ses symptômes.
Il existe trois phases …

Une phase aigüe :
Avec une infection cutanée, se caractérisant pas une éruption sur la peau appelée « érythème chronique migrant » (c’est le symptôme le plus évocateur de la maladie mais il n’est pas systématique). On peut observer une plaque qui démarre, à l’endroit de la morsure de la tique, et qui va s’étendre.

Un autre symptôme est le syndrome grippal qui va se manifester par une fièvre modérée, des courbatures, de la fatigue.
Sans traitement antibiotique lors de cette phase, les symptômes peuvent disparaître… mais la maladie continue sa progression.

Deuxième phase :
Les symptômes qui vont apparaître chez les malades, dans cette phase sont une faiblesse, une fatigue extrême, des douleurs et une raideur articulaires intenses, des maux de tête, une faiblesse musculaire, des paralysies et des engourdissements touchant surtout les jambes, des éruptions cutanées et une irrégularité du rythme cardiaque.

réaction sur le bras  suite à la morsure d'un tique. Grosses alvéoles rouges autour de la morsure

Troisième phase :
Si les deux précédentes phases sont passées inaperçues ou n’ont pas été traitées, des atteintes chroniques peuvent apparaître des années plus tard et s’avérer handicapantes.

Article rédigé par Nadine Marqué balabaud