Les huiles essentielles sont composées de molécules aromatiques très puissantes ; c’est pourquoi il faut les utiliser avec précaution, en respectant le mode d’utilisation, les dosages et les adapter en fonction de chaque personne (âge, poids, état de santé…) 

Les huiles essentielles ont de nombreuses vertus, et différents modes d’utilisation (apaisante, cicatrisante, antalgique, anti-inflammatoire, anti-bactérienne, relaxante,…). Il faut rechercher le meilleur mode d’administration, selon l’objectif visé pour la personne. 

Les modes d’utilisation des huiles essentielles sont très diverses. Cependant chaque huile essentielle peut avoir un ou plusieurs modes d’utilisation plus adaptés selon sa composition et ses propriétés. Vous retrouverez les pictogrammes suivants associés aux conseils d’utilisation les plus appropriés dans chacune de nos fiches techniques pour une meilleure utilisation des huiles essentielles. 

Voie orale
Dilution obligatoire sur un support. Nécessite une demande de conseil auprès d’un professionnel de santé 
Application cutanée et massage
Utilisation diluée dans un support huileux.
Actif cosmétique
Ajout possible dans certains de vos cosmétiques « maison » à froid, en fin de préparation, jusqu’à 1% pour un soin « visage » ou 2% pour un soin « corps » ou « cheveux ». 
Bain aromatique
Mélange dans un dispersant obligatoire. 
Diffusion atmosphérique
À l’aide d’un diffuseur ou brumisateur adapté ou sur un tissu ou un galet. 
Cuisine
Une à 2 gouttes suffisent pour parfumer vos plats de façon originale et durable. 

Comment utiliser les huiles essentielles au quotidien

 La voie cutanée 

Certaines huiles essentielles peuvent être appliquées pures sur la peau, mais il est toujours conseillé de les diluer avec des huiles végétales. Ce mode d’utilisation a une action très rapide, et de façon prolongée ; et c’est la moins risquée. On l’applique par des massages sur les zones concernées. 

 La voie respiratoire 

On va utiliser la voie olfactive (c’est-à-dire l’odorat), puisqu’elle aura une action directement sur le psychisme, via les cellules nerveuses situées dans les muqueuses nasales. Les huiles essentielles apporteront un bien-être, un apaisement, et boosteront vos défenses immunitaires. 

Il existe trois moyens : 

Les diffuseurs, qui vont permettre de diffuser dans la pièce, afin de la purifier ou de l’assainir, mais aussi de parfumer votre intérieur. 

L’inhalation : 

  • l’inhalation humide : verser quelques gouttes d’huiles essentielles dans un bol d’eau chaude. Se mettre au-dessus du bol, en ayant pris soin de recouvrir sa tête d’une serviette, pour augmenter les effets et bienfaits de ce mode d’action. 
  • l’inhalation sèche, qui consiste à déposer des gouttes d’huiles essentielles sur un mouchoir, ou sur votre oreiller. A respirer plusieurs fois par jour. 

– L’association de l’inhalation avec la voie cutanée : on dépose les huiles essentielles au niveau interne des poignets, et l’on inspire 2 à 3 fois de suite profondément. A utiliser en période de stress, par exemple. 

La voie orale 

C’est-à-dire, par la bouche. Les huiles essentielles doivent être obligatoirement diluées, soit sur une pastille neutre, ou mélangées avec miel ou compote, ou des huiles végétales. 

Ce mode d’utilisation est réservé pour les adultes et enfants de plus de 7 ans. N’hésitez pas à vous tourner vers les professionnels de santé pour ce mode d’utilisation. Les prises sont sur de courtes périodes. 

La voie interne 

Ce mode d’administration se fait uniquement sur avis médical. Les suppositoires et ovules gynécologiques sont préparés en pharmacie. 

En bain aromatique 

Pour un moment de relaxation intense durant votre bain, mélanger des huiles essentielles avec un dispersant ou du sel de mer(les huiles n’étant pas solubles dans l’eau), pour bénéficier des actions cutanées et respiratoires Moment de détente garantie! 

En cuisine 

On peut utiliser la majorité des huiles essentielles dans notre cuisine, pour agrémenter la saveur des plats. On pourra les utiliser à chaud ou à froid, dans les crudités, les plats et les desserts. 

1 ou 2 gouttes suffisent. De même, vous pouvez en ajouter dans votre thé ou tisane, avec l’ajout d’un dispersant, les huiles ne se mélangeant pas avec l’eau. Mais attention, ne pas les utiliser en cuisine, s’il se trouve une femme enceinte, une personne âgée, des enfants ou des personnes allergiques autour de votre table !!!! 

Pour entretenir votre maison 

Ajouter des huiles essentielles dans vos produits d’entretien ménagers, pour désinfecter et détartrer. 

Remplacer votre adoucissant par les huiles essentielles, dans votre tambour de machine à laver, pour parfumer votre linge. 

Gagner la bataille contre les acariens, en déposant un coton imbibé d’huiles essentielles dans votre sac d’aspirateur. 

Dehors les mites, avec un chiffon ou un galet spécifique où l’on déposera quelques gouttes d’huiles essentielles, dans l’armoire. Cela parfumera votre linge, par la même occasion. 

Les précautions d’emploi pour les huiles essentielles 

Les huiles essentielles sont très puissantes. Elles sont à utiliser avec modération et en respectant bien les précautions d’utilisation relatives à chacune d’entre elles. 

  • Conservez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants. Pas de diffusion d’huiles essentielles dans la chambre d’un bébé. 
  • D’une manière générale, l’usage d’huiles essentielles pour les femmes enceintes ou allaitantes sont déconseillées.
  • L’utilisation d’huiles essentielles est strictement interdite en injection 
  • Les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées sur les yeux ou le contour des yeux. 
  • Les huiles essentielles ne doivent pas s’appliquer pures ou pulvérisées dans le nez et les oreilles. Les personne souffrant d’allergies respiratoires ou d’asthme, ne doivent pas utiliser les huiles essentielles en inhalation. Sur les muqueuses, une dilution est obligatoire.
  • Pour éviter le risque d’allergie, nous vous recommandons de toujours effectuer un test de tolérance cutané dans le pli du coude et d’attendre 24 heures avant toute utilisation. 
  • N’utilisez jamais une huile essentielle « au hasard ». En cas de doute ou d’interrogation, il convient de toujours demander l’avis d’un professionnel de santé. 
  • Sauf avis médical, n’utilisez pas non plus d’huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 6 ans.
  •  Les huiles essentielles sont contre-indiquées chez les personnes ayant des problèmes neurologiques (épileptiques…) ou ayant des problèmes de santé graves.
  • En cas de prise médicamenteuse, les huiles peuvent interférer, du fait de leurs composés actifs.(attention en cas d’hypertension, de prise d’anti-coagulants, d’insuffisance rénale) 

Accidents liés à une mauvaise utilisation des huiles essentielles: 

En cas de …… que faire?
Ingestion accidentelleAvaler ou faire avaler 3 ou 4 cuillères à soupe d’huile végétale. Si des symptômes digestifs ou nerveux apparaissent, il faut envisager un lavage d’estomac dans un 
centre hospitalier. N’hésitez pas à téléphoner au centre anti-poison le plus proche ou à appeler un médecin. 
Projection accidentelle dans l’oeilEn cas de contact, rincer à grande eau puis appliquer une huile végétale pour diluer. 
Consulter un médecin ou un ophtalmologiste si la vision est gênée ou si vous ressentez des douleurs. 
Démangeaisons – AllergieArrêter l’application de l’huile essentielle ou du mélange concerné. Appliquer une huile végétale apaisante. Consulter un médecin ou un allergologue si besoin. 
Sensation de brûlure Ne pas utiliser d’eau pour rincer mais une huile végétale pour diluer. Consulter un médecin si besoin 
source: aroma-zone.com

Conclusion : 

N’utilisez que des huiles essentielles naturelles à 100% (en pharmacie ou magasin Bio) Respectez strictement le mode d’utilisation (voie d’action) ainsi que la posologie conseillée: 

Une goutte, c’est une goutte et pas deux !! Trois fois par jour, ce n’est pas cinq fois !! Une utilisation hasardeuse des huiles essentielles, c’est au moindre mal, obtenir une inefficacité ; au pire, aller au-devant d’effets indésirables dangereux !!!!! 

Conserver les flacons d’huiles essentielles, bien fermés et à l’abri de la lumière. 

Nota bene :

Dans notre cabinet, nous utilisons les huiles essentielles dans la prise en charge de certaines plaies (kyste pylonidal ou saccro-coccygien, brûlures, …). Selon les protocoles personnalisés que nous avons établis, nous avons pu constater une très bonne action sur la douleur, une cicatrisation plus rapide et une cicatrice mieux consolidée.

Article rédigé par Nadine Marqué Balabaud

Partager